Comment remplir au mieux sa déclaration fiscale ?

Chaque année, la perception sociale vous oblige à remplir une fiche de déclaration. Peu importe vos revenus, cette démarche n’est jamais facile. Les formulaires vous imposent la déclaration de plusieurs frais et de diverses informations dont la plupart vous sont étrangers. Comment bien remplir votre fiche pour éviter en plus les pénalités ? Là est la question.

Prendre en compte tous les revenus

Le minimum à savoir sur la déclaration fiscale est que vous devez noter vos revenus réels. Ces derniers changent selon votre poste, votre catégorie et votre ancienneté dans l’entreprise. On parle en tous les cas ici de votre revenu brut. C’est-à-dire que vous devez d’ores et déjà déduire les différents frais pour vos plans épargnes retraites, etc.

Les revenus à déclarer ne sont pas uniquement ceux que vous touchez en tant que salarié. Il faudra aussi noter les bénéfices que vous avez touchés selon les investissements que vous avez entamés. Cela peut être des placements immobiliers, des investissements en bourses, etc.

Par ailleurs, vous devez également prendre en compte les compléments de revenus. Cela peut être pour la VAD ou les travaux supplémentaires que vous avez pris. Un manquement pourrait être considéré comme de la fraude et vous exposez à des poursuites juridiques.

Compter les abattements fiscaux

Les particuliers se plaignent souvent que la majorité de leur revenu est perçu par l’administration fiscale. Une manière de limiter cette participation sociale serait de se lancer dans des investissements bien choisis. Tel est le cas des placements dans les dispositifs comme Pinel, Marlaux ou autres. Placer votre argent dans une assurance-vie serait aussi une bonne idée. C’est le cas pour certains placements dans les DOM-TOM.

Ces abattements fiscaux varient en fonction du fonds initial versé et le type de placement. En tous les cas, vous devez noter leur disponibilité et apporter leur preuve lors de vos déclarations fiscales. Attention à bien remplir votre demande et à remplir les conditions d’éligibilité.

Faire appel à un spécialiste

Une erreur dans votre déclaration fiscale pourrait vous être fatale. La perception sociale peut engager des poursuites pour fraude. Vous encourez des peines de prison et des amendes de plusieurs millions d’euros, selon la gravité de l’infraction.

Pour être sûr de bien faire les choses, on vous conseille de faire appel à un spécialiste. Cela peut être un avocat fiscaliste ou un gestionnaire de patrimoine. Ce sont des experts dans l’établissement de la déclaration et dans la protection de vos droits. Ils connaissent aussi les différentes démarches et conditions administratives à respecter pour la déclaration annuelle. Ce qui vous facilite les choses.