Prison, quel est son rôle ?

Les peines de prison sont devenues courantes dans la juridiction française. Les magistrats ont, semble-t-il, oublié les règles de base de la détention, faisant d’elle ainsi une règle. Ce qui entraine la surpopulation des centres carcéraux, quitte à faire oublier aux communs des mortels les véritables rôles des prisons.

Du centre de réinsertion vers un centre de détention

Le principe de la détention est de permettre aux délinquants d’apprendre de leurs erreurs. Les législateurs ont défini la prison comme étant un centre de réinsertion. Ils doivent y exécuter certaines tâches et ne pas uniquement être détenus. Le but étant de leur permettre de mieux se préparer à leur remise à la société. Ce qui n’est plus le cas de nos jours. À cause de la surpopulation, les prisons ne sont plus vouées à la réinsertion, mais à la détention. Les programmes destinés à offrir une meilleure vie aux détenus se font rares. Ce qui pousse notamment ceux qui en sortent à la récidive. Et pour cause, aucune mesure n’a été prise pour les aider à apprivoiser leurs mauvaises habitudes et à mieux prendre confiance en eux.

De la rééducation vers une peine

La prison avait auparavant pour but de rééduquer les détenus. Il s’agissait certes d’une restriction de liberté, mais pas uniquement. On éloignait les délinquants de la société dans le but de redresser leur comportement afin qu’à l’avenir ils ne puissent plus commettre les mêmes actes. Cependant, à cause du manque de personnel, les autorités pénitentiaires ont relégué ce rôle au dernier plan. Aujourd’hui, qui dit « prison », n’entend plus que « peine ». Des mesures drastiques sont prises afin de faciliter la gestion de l’établissement et éviter tout débordement : isolement, privation en tout genre, etc. Les conditions de vie dans les établissements carcéraux français laissent fortement à désirer. Ce qui pousse d’ailleurs les détenus au suicide. En France, c’est l’un des plus gros problèmes des prisons.

À cela s’ajoute le mélange des petits délinquants aux grands criminels qui aggrave la situation et minimise les risques de réinsertions de certains.

Les prisons : devenues une cause de marginalisation de certaines catégories de personne

À cause de ces mauvaises conceptions de la prison et de sa mauvaise gestion en France, les anciens détenus sont marginalisés une fois remis en société. Il faut dire qu’ils ne font généralement aucun effort pour se réinsérer.

Les particuliers ont une mauvaise image des établissements carcéraux. Les films et les séries n’arrangent rien à la situation. Ce qui est source de discrimination et par la suite d’un manque de réinsertion de la part des détenus. Du mal à trouver un travail, à cause notamment de leur passé, ils retombent dans la délinquance.