Quels sont vos droits concernant la violence conjugale sur le plan juridique ?

La violence conjugale est un phénomène persistant, qui a déjà eu lieu depuis la nuit des temps. Elle reste une problématique incontournable et un grand fléau dans tous les pays. Deux femmes sur trois sont victimes de cette situation phénoménale. Afin de lutter contre cet évènement malheureux au sein du couple, des dispositions sont entreprises pour protéger et sécuriser la vie de la conjointe.

Le droit à la protection et de sécurité pour la victime

Les problèmes au sein du couple rencontrent plusieurs formes actuellement. Cela cause pertinemment  la violence infligée à la femme. Nombreux sont les foyers qui subissent ce danger imminent. Le plus dur dans cette circonstance, c’est qu’elle provoque des conséquences directes sur les enfants. Cela anéantit leur pensée et empoisonne constamment leur vie. Ils n’ont plus droit à vivre normalement comme les enfants de son âge, car ils sont terrorisés de voir cette situation quotidiennement. Pour retrouver cet équilibre familial, des mesures de protection sont entreprises par la loi en vue de protéger ces citoyennes, victimes d’agression et de violence. La personne menacée a donc le droit de se protéger afin de sanctionner le prévenu.

L’ouverture d’une poursuite contre le détenteur de l’acte

Sur le plan civil, la matière de protection est un évènement indispensable pour tous. La délivrance d’une ordonnance est donc possible pour renforcer la mesure de sécurité. Il est important de pouvoir justifier l’acte commis pour pouvoir mettre en œuvre les charges y afférant et la poursuite légale. Pour son fondement, elle peut bénéficier :

  • la possession de la résidence conjugale.
  • Interdiction de la relation entre les époux
  • Établissement d’une résidence séparée
  • Sanction pour les ports d’armes
  • Le contrôle de l’époux violent sous l’influence du Juge

Le droit de faire appel à un avocat

Les missions principales des avocats sont les conseils et l’accompagnement.  Pour mieux se protéger et promouvoir la sécurité de tout le membre de la famille, il faut comprendre la disposition de la loi face à cette situation critique. En sa présence, il peut se charger de toute la procédure afin d’assurer votre survie.  Il ne devrait pas être négligé, car il est important de sanctionner les agresseurs. La loi du 03 août 2018 renforce cette lutte. Il prévoit un délai de prescription de 30 ans  pour les crimes sexuels.  Quitter le domicile conjugal est le mieux pour rétablir la situation. Il existe trois types de violence qui se caractérise par sa nature : celle du physique, psychologique et sexuel. La plus rencontrée habituellement est la violence psychologique qui laisse des cicatrices invisibles. Contrairement à la violence physique sont tracées des conséquences directes et visibles.